Le demi-tour

Le temps d’avaler une barre, je piétine au milieu du camp 3 pour souffler sans me refroidir. Bourrasques. Grésil. Ce n’est pas un temps à se promener en montagne. Mon altimètre s’est engourdi autour de 6100m ; l’horloge de ma montre ne s’est pas beaucoup rapprochée des cinq heures. Espace-temps surgelé. Soudain, une silhouette tombe nez à nez sur moi.

– Vio c’est toi ?
– Zab ! Qu’est-ce que tu fais là ?
– Y’a un vent de malade ! C’est pas un jour à s’aventurer sur l’arête ! Demi-tour !

Inutile d’essayer de répondre, mes pommettes sont gelées. J’articule quelques onomatopées d’une langue de glace entre mes joues de banquise. Le vent forcit chaque seconde. Au milieu du camp 3, deux bonhommes engoncés dans des vestes en duvet s’extraient gauchement de leur tente. Nous sautons sur l’occasion.

– Can we use your tent for a couple of minutes ?
– Of course, go on ! Just make sure you leave it when we come back !

P1010539

Bien sûr qu’on vous la rendra, les gars 🙂 On profite juste de votre abri pour se dégeler les doigts de pied.

Vautrée sur leurs sacs de couchage, j’écoute Zab qui, tout en se frictionnant les orteils, me raconte, tout-à-fait secouée, la force de ce vent qui la faisait décoller.

– … et chaque bourrasque te déporte ! A chaque pas que tu fais de travers, sur cette arête, tu te dis que c’est le dernier ! Il y avait certaines rafales d’au moins cent vingt kilomètres-heure ! Un truc de f…

Pas le temps de finir : les polonais sont de retour. Fracas de crampons et de piolets devant le perron. Une rafale polaire s’engouffre avec eux dans la tente. Abasourdis et tremblottants, les cheveux en pétard, la veste couverte de flocons givrés, ils n’ont pas tenu dehors cinq minutes. Nous évacuons.

P1010543

Le Lénine ne veut de personne, ce matin.

P1010545

On ne lui en veut guère, ni à lui ni au vent qui tranche dans le vif de nos espérances. On a beau avoir toute la volonté du monde, il arrive que le souffle au sommet soit le plus fort, et que la voie de la sagesse soit celle qui redescend.

IMG_2501

Ici, ailleurs… il restera toujours des montagnes à conquérir.

IMG_2502

Avec la descente, nous retrouvons ensemble l’oxygène, le calme de la face Nord protégée du vent, le sang au bout de nos doigts.

P1010559

Nous renouons avec le jour, aussi. L’aurore clémente ravive les astres congelés. L’horizon se met à fondre… Le soleil répand goutte à goutte ses lumières, dégouline sur des filaments de nuages…

IMG_2519

… inonde l’espace de ses rayons embrasés.

P1010561

Heureuses soient ces aubes qui nous accueillent plus riches que la veille, chargées d’expériences, d’explorations, de tentatives nouvelles, et plus vivantes que jamais.

IMG_2540

Je ne regrette rien. j’ai joué, j’ai perdu. C’est dans l’ordre de mon métier. Mais, tout de même, je l’ai respiré, le vent de la mer. Ceux qui l’ont goûté une fois n’oublient pas cette nourriture. N’est-ce pas, mes camarades ? Et il ne s’agit pas de vivre dangereusement. Cette formule est prétentieuse. Les toréadors ne me plaisent guère. Ce n’est pas le danger que j’aime. Je sais ce que j’aime. C’est la vie.

A. de Saint-Exupéry

Publicités

3 réflexions sur “Le demi-tour

  1. Ça me rappelle des souvenirs le vent qui te fait t’envoler et te pousse en dehors de la trace…
    Par contre -29C et en deçà en plus du vent en montagne, je ne crois pas connaître.
    Quel récit! La citation semble suggérer que c’était la dernière tentative… Que reste t’il dans le dernier tiers du récit alors? Une autre tentative par la longue arête côté mauvais temps? 🙂

  2. Vraiment une très belle leçon de vie, mise en textes et images splendides. Je viens de passer (dans mon fauteuil) un moment de grand bonheur. Merci et bravo les filles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s